Réflexions 2021

 

27 janvier 2021

 

Ce que nous regarderons en 2021

Après une année 2020 qui fut inédite et intense, nous vous adressons tous nos vœux pour l’année 2021, qu’elle contribue à notre résilience commune et nous apporte des opportunités partagées.

« La French Tech ne connaît pas la crise » ¹

La France opère une révolution entrepreneuriale unique dans son histoire, dont l’ampleur ne se dément pas : 815.000 nouvelles entreprises ont été créées en 2020. L’écosystème mis en place depuis plus de 10 ans y a contribué pour beaucoup. L’impulsion de nombreux entrepreneurs du digital et de la communication a été déterminante. Des réussites emblématiques, d’autres moins visibles, amplifient le mouvement : Snowflake, Voodoo, Dataiku, Mirakl, Contentsquare… Cette classe d’actif s’installe durablement dans le paysage français de l’investissement.

« 35% des dollars en circulation ont été créés dans les 12 derniers mois » ²

L’avalanche de liquidités disponibles a comme moteur la nécessité pour les banques centrales d’amortir le choc économique lié à la covid et à ses conséquences sur l’économie mondiale. 35% des dollars en circulation ont été créés en 2020 ! Le débasement monétaire accélère la fuite de certains investisseurs vers les cryptomonnaies, dont 0,5% détiennent 95% du stock !
L’expérience des cryptomonnaies va s’amplifier car un public croissant tolérant au risque préfère une règle mathématique et décentralisée à une règle politique non respectée.

« L’inflation c’est comme le dentifrice,
quand il sort du tube, il est difficile de l’y remettre » ³

En 2021, nous anticipons que l’inflation va se concentrer essentiellement sur les actifs investissables plutôt que sur les produits de la vie quotidienne, à l’inverse des années 1970. Cela créera des frustrations croissantes chez les classes moyennes de nombreux pays et accroîtra fortement les inégalités, pouvant conduire à des désordres sociaux, surtout si les prix des denrées alimentaires dérapent.

« On ne meurt pas de dettes, on meurt de ne plus pouvoir en faire » 4

Avec des déficits budgétaires cumulés de 11 000 Milliards de dollars en 2020, les économies mondiales disposent de marges de manœuvres très faibles. L’idée de transformer ces dettes en rente perpétuelle à taux zéro fait son chemin chez certains banquiers centraux. Le sujet pourrait s’avérer d’actualité dès cette année.

« L’information est le nouveau pétrole du 21e siècle,
et l’analyse le nouveau moteur à combustion » 5

La nouvelle matière première la plus convoitée est…la data. Fortune des GAFA qui se l’approprient gratuitement, la revendent ou l’utilisent, la data est devenue un actif extrêmement convoité : en médecine, dans l’éducation, la finance, la distribution, les réseaux sociaux… Elle est collectée, analysée, partagée, modélisée…monétisée. La récente acquisition par Dassault Systèmes de Medidata aux Etats-Unis en est un parfait exemple. Medidata collecte et analyse les données des essais cliniques et leur suivi. C’est sur leur plateforme que Moderna s’est appuyé pour analyser les essais du vaccin contre la covid. Être bien informé aide à bien décider, rappelons-nous que les données durent plus longtemps que les systèmes qui les analysent : leur stockage devient aussi un enjeu majeur.

Tous nos vœux pour 2021
Olivier COMBASTET
Président de Pergam

1 – Les Echos
2 – Grant’s observer
3 – Karl Otto Poehl
4 – Céline
5 – Peter Sondergaard